aller au contenu

LOIRE - Témoignage : Définir avec réussite sa stratégie pour développer les publics scolaires

Témoignage de Valérie Laleuf – Ferme du Bessy

Avec mon mari Christian et mon fils, nous sommes producteurs de lait à Cordelle, dans la Loire. Notreferme pédagogique est agréée depuis 2005 par le réseau "Bienvenue à la ferme" et accueille 4500 personnes par an venant de différentes structures : écoles, collèges, centres de loisirs, colonies, ADAPEI, IME, RAM, crèches...
 
L'exploitation comprend 94 ha (19 ha de maïs, 20 ha de céréales), pour 55 vaches laitières de races Prim'holstein, Red Holstein et Brunes des Alpes. Le lait est vendu dans une coopérative. La ferme produit également des veaux sous label, mais aussi tous les autres animaux de la ferme : moutons, chèvres, lapin, toutes les volailles, ânes, porcs...
agneau-biberon
 
Les visites sont adaptées à l'âge des enfants, à la demande des enseignants et professeurs. Pendant les visites les enfants sont acteurs afin de développer tous leurs sens.
 
Nous souhaitons faire découvrir notre métier d’agriculteur pour plusieurs raisons :
- pour que les enfants découvrent l’élevage et les cultures pour comprendre d’où vient la nourriture
- pour essayer de transmettre notre passion de l’agriculture afin que les enfants découvrent et aient peut être envie de faire ce métier
- pour ramener les enfants à la réalité : souvent pendant les visites ils disent « je connais, j’ai vu sur ma tablette ou sur un autre écran » mais sur le terrain ils ont parfois de la peine à reconnaitre les animaux et dès que l’on approfondit un peu « le lapin fait des œufs, la vache perd ses taches lorsqu’il pleut, la poule tamponne les œufs quand elle les pond... ». Nous sommes là pour dire aux enfants les choses simples de la vie et que sans agriculture nous ne pourrions pas nous nourrir.
lapin-enfant
 
Des formations sont organisées par le réseau Bienvenue à la Ferme telles que celle qui a eu lieu en janvier 2016 sur le thème « accueil du public scolaire » afin d’améliorer notre accueil, nos interventions pendant les visites, le démarchage de notre clientèle...
Nous avons pu échanger avec d’autres structures qui accueillent elles aussi du public scolaire.
Cette formation était très riche de par l’échange, les informations données par l'intervenante (une ancienne maîtresse  aujourd'hui formatrice).
Pendant ces journées, nous avons également eu l’intervention d’un inspecteur de l'Education Nationale pour revoir les nouveaux programmes et se remémorer le fonctionnement pédagogique des écoles suite au changement des programmes et des rythmes scolaires.
L’activité ferme pédagogique est très complémentaire de notre métier d’agriculteur et demande beaucoup de travail. Mais cela reste une activité très enrichissante.
 
Valérie Laleuf – Ferme du Bessy