Accueil > Actualités > Archives > La cartographie complète des sols des dix crus du Beaujolais et les formations prévues
(jj/mm/aaaa)
(jj/mm/aaaa)

La cartographie complète des sols des dix crus du Beaujolais et les formations prévues

69 - Cartouche IAR

CRUS /CARTE DES SOLS BEAUJOLAIS

 

La cartographie complète des sols des dix crus du Beaujolais a été éditée. La chambre d’agriculture du Rhône organisera des formations dès 2015. Objectifs pour les viticulteurs : s’approprier les termes et les enseignements tirés de cette étude pour valoriser ces sols auprès du public et adopter de nouvelles méthodes culturales.

 

69 - photos carte sols du beaujolais (actu)


La carte des sols, sujet de prochaines formations

Quatre mois après la première présentation de la cartographie des sols des crus du Beaujolais, c’était lors de l’assemblée générale de l’ODG, les cartes pédologiques des dix appellations ont été publiées et sont désormais disponibles auprès d’Inter Beaujolais. Pendant plus de quatre ans, des tarières et des fosses pédologiques avaient été creusées partout dans les coteaux du vignoble.

Cette étude de terrain, réalisée par le cabinet Sigales et incluant également les appellations beaujolais et beaujolais villages, a nécessité un budget global de 600 000 €.

Au final, elle a permis de mettre en lumière l’hétérogénéité de la pédologie des crus du Beaujolais. Le cabinet Sigales a détecté plus de 300 profils pédagogiques différents, avec pour certains crus, des enseignements surprenants.

A titre d’exemple, l’appellation brouilly est sûrement la plus hétérogène. Si à l’Ouest et au Sud-Ouest, les sols sont essentiellement granitiques, l’Est de l’appellation regorge d’une multitude de variantes (calcaires, colluvions récentes de bas de pentes, marnes, etc.).

Les crus chiroubles et fleurie présentent une pédologie à forte majorité granitique, au contraire de celle de l’appellation juliénas, très variée. « Deux types de cartes ont été éditées, une version simplifiée et une version détaillée, munie d’une notice complète », informe Nicolas Besset, conseiller viticole à la chambre d’agriculture du Rhône.

 

« S’approprier les termes techniques »

Cette première étape étant bouclée pour les crus, les différentes instances du vignoble attendent désormais des viticulteurs qu’ils tirent profit du potentiel de ces cartes. A long terme, ce projet tendrait vers la classification des lieux-dits, et à la constitution de premiers crus, chère aux représentants de l’ODG.

Pour l’heure, la démarche fait l’objet d’autres priorités. Ces cartes serviront d’outil pour présenter et valoriser la richesse du vignoble.

Sur le plan technique, les exploitants pourront aussi adapter de nouvelles méthodes culturales en fonction de la typicité du sol.

La chambre d’agriculture animera donc des formations à destination des viticulteurs. Sept formations seront proposées durant l’année 2015. D’autres seront programmées en 2016. Elles seront financées à la fois par Inter Beaujolais, Vivea (Fonds pour la formation des entrepreneurs du vivant) et la Région Rhône-Alpes, dans le cadre du Pida* n°4.

En conséquent, elles seront gratuites pour les viticulteurs. « Les responsables de chaque cru se chargeront de constituer des groupes de dix à quinze viticulteurs. Nous programmerons ensuite les formations en fonction du nombre de participants », indique Nicolas Besset.

 

Sept formations pour 2015

Le conseiller viticole en profite pour détailler le contenu des stages. « Deux journées seront nécessaires pour une formation. Une journée et demi en salle sera consacrée à du travail pédagogique. Cette présentation sera d’abord globale, puis spécifique au cru, explique Nicolas Besset.

En fonction des attentes et des intérêts des viticulteurs au sujet de cette étude, un autre conseiller de la chambre d’agriculture sera aussi amené à intervenir sur sa spécialité : commercialisation, entretien des sols ou encore oenologie », illustre-t-il. La demi-journée restante se déroulera sur le terrain, par la visite d’un secteur remarquable du cru en question.

Enfin, à l’issue de cette formation, les participants recevront la carte détaillée des sols de leur zone d’appellation. « Ces formations ont pour objectif d’enseigner et d’expliquer aux exploitants la pédologie et la géomorphologie des crus du Beaujolais. Ces formations doivent permettre aux participants de comprendre les termes techniques, pour ensuite présenter les sols de manière appropriée et positive ». ■

David Duvernay

 

* Programme intégré de développement agricole.

 

POINT DE VUE


Un outil important pour l’avenir du vignoble

Robert Verger est viticulteur à Saint Lager et vice-président de la chambre d’agriculture. Il insiste sur l’intérêt pour le vignoble et ses crus d’une étude des sols. « Le travail de cartographie des sols réalisé en Beaujolais doit permettre aux viticulteurs de mieux gérer leurs exploitations.
Que ce soit en matière d’apports organiques, de suivi de fertilisation, de caractérisation des vins,
etc., chaque parcelle a des besoins et des rendus différents », explique-t-il. Et d’ajouter : « avoir cette connaissance précise et détaillée des caractéristiques et de la composition des sols de son exploitation doit également aider le viticulteur à identifier des zones géographiques favorables à l’élaboration de cuvées spéciales pour monter en gamme ».


Intégration dans Mes p@rcelles
La cartographie des sols peut aussi répondre à un autre défi pour le Beaujolais : le renouvellement des générations de viticulteurs. Robert Verger en est convaincu : « elle est une base de connaissance précise pour les nouveaux installés qui vont pouvoir optimiser le choix des parcelles et le travail sur les cuvées. »
La chambre d’agriculture du Rhône est impliquée depuis longtemps sur les analyses des sols. Mais, prévient Robert Verger : « c’est bien de pouvoir disposer d’un outil cartographique mais
l’essentiel est désormais de se l’approprier ». C’est la raison pour laquelle elle organisera dès 2015 des formations à destination des viticulteurs et des responsables professionnels. Il est également prévu que les cartes des sols soient intégrées dans Mes p@rcelles et Ma c@ve dès l’année prochaine.■
Sébastien Duperay69 - Cartouche IAR