Accueil > Actualités > BILAN DE LA COLLECTE PLASTIQUE A MONTROTTIER
(jj/mm/aaaa)
(jj/mm/aaaa)

BILAN DE LA COLLECTE PLASTIQUE A MONTROTTIER

86 apporteurs différents (soit un peu moins qu’en 2017) dont 81 avec des plastiques d’ensilage, et 57 avec de l’enrubannage pour 31 tonnes d’ensilage et 11 tonnes d’enrubannage.

 

Si on peut se réjouir des quantités collectés notamment en ensilage (1.5 x celle de l’an dernier), il ne faut pas masquer les écarts importants sur la propreté et le respect des consignes. Cela nous vaut cette année, une alerte de la part du prestataire et d’ADIVALOR. Vous trouverez donc ci-joint quelques rappels sur cette collecte pour que chacun s’y prépare au mieux au cours de l’année afin d’éviter qu’elle ne soit remise en question.

 

 

Qualité des apports

 

Il convient d’abord de remercier tous ceux qui participent à cette collecte en respectant les consignes de collecte, en particulier concernant :

 

 Le tri et la séparation des différents types de plastiques

 La propreté des plastiques apportés

 L’apport uniquement de plastiques d’élevage : enrubannage et ensilage !

 La non présence d’autres éléments : pierre, terre, pneus,…

 Le respect des dates de collecte

 

Cela participe du respect nécessaire d’engagements communs pour que ce type de collecte perdure dans ce cadre collectif, par respect pour ceux qui organisent le regroupement à l’échelle des communes (limitant ainsi les déplacements individuels), par respect pour ceux qui sont sur le site de collecte ainsi que le prestataire qui les récupère ensuite et par respect du site de la déchetterie qui nous est mis à disposition par la collectivité.

 

Néanmoins, il peut suffire de deux ou trois bennes défectueuses pour remettre en cause ce travail. La vigilance de chacun à son niveau est donc à appeler.

 

Le prestataire a été amené à remonter des anomalies à ADIVALOR et au vu du retour fait par ADIVALOR, il ne sera pas toléré d’autres écarts.

 

 

Rappel des consignes d’ADIVALOR

 

Le taux de souillure doit être inférieur à 30 %

Taux de souillure = Somme des poids des contaminants / Poids total livré

 

Films d’ensilage

Après utilisation, les films d’ensilage sont coupés en deux dans le sens de la largeur et balayés. Une fois séchés, ils sont pliés ou roulés proprement et stockés à l’abri en attendant la collecte.

 

Films d’enrubannage

Après la destruction de la balle, les déchets organiques sont éliminés ; le film est séparé des filets, roulé ou mis en sacs et stocké à l’abri des intempéries.

 

Les bâches d’ensilages ne seront pas mélangées avec les films d’enrubannage.

 

Contaminants :

Les films ne doivent pas être mélangés avec les autres catégories de film agricole : semi-forçage, ensilage avec/sans sous couche, sous couche en polyamide, paillage, sacs d’engrais et sacs de substrats.

Par défaut, toute autre matière ou produit est considéré comme contaminant proscrit, film sur mandrins, végétaux, bois, ferraille, pneus, cailloux, produits chimiques, paille, foin, film brûlé, ficelles, filets.

 

Voilà ce que le prestataire a trouvé au milieu des plastiques…

… ainsi qu’une présence excessive de terre !

 

Bref, la collecte plastique se prépare tout au long de l’année… par le tri, le nettoyage, le rangement sur l’exploitation…

… et au moment de la collecte, les bennes ne sont pas mélangées et il n’y a aucun apport de contaminants ou d’autres films !

 

Merci à chacun pour ces efforts pour permettre à l’opération de se tenir !

 

69 - photo collecte plastique 2018

 

Téléchargez la note propreté en fichier PDF : 69 - Note propreté collecte plastique 2018

 

Contact :

Rémi DEMAZOIN, 04 78 44 37 70, remi.demazoin@rhone.chambagri.fr